Roméo et Juliette – Gilbert / Marchand (03 avril)

Du beau monde dans la salle en ce dimanche après-midi printanier pour voir la première de Dorothée Gilbert sur cette série de Roméo et Juliette et la prise de rôle du danseur de l’année écoulée à l’Opéra, Hugo Marchand: on note la présence au parterre d’une Juliette, Myriam Ould-Braham, et deux Roméo, Mathieu Ganio et Mathias Heymann.

Roméo et Juliette-03 avril 2016-25

Sur l’alchimie entre les deux partenaires, on n’a plus trop de doute depuis une unique et mémorable Histoire de Manon la saison dernière. L’étincelle est toujours présente et l’on ressent ce petit frisson dans leurs pas de deux qui ne s’est manifesté que fugitivement avec Amandine Albisson et Mathieu Ganio. Hugo Marchand a énormément progressé dans le partenariat ces derniers mois et l’on peut considérer qu’il est désormais un des tout meilleurs dans l’exercice. Au premier acte, si on le sent un peu traqueur à son entrée, sa danse prend une autre envergure dès que Dorothée Gilbert est sur scène avec lui.

Le trio Roméo – Mercutio -Benvolio manque à cet égard du panache de celui de la première distribution (GanioAluRévillion), porté par l’incroyable présence scénique de François Alu , l’excellence technique dans des registres différents et une connivence dans le jeu de tous les instants. On retrouve néanmoins avec plaisir, dans le rôle de Mercutio, Allister Madin auxquelles les programmations actuelles donnent trop peu l’occasion d’exprimer ses qualités théâtrales, et Mikaël Lafon est un élégant Benvolio.

Hugo Marchand

Hugo Marchand

Le couple GilbertMarchand est plus équilibré que celui de la première: Amandine Albisson était clairement la force directrice du couple de la première. Hugo Marchand est un Roméo moins rêveur et idéaliste, plus solaire que celui de Mathieu Ganio. Dans sa relation avec Juliette, il apparaît presque protecteur.

J’adore la Juliette de Dorothée Gilbert dans le 1er acte: quelle entrée en matière virevoltante! Pas de doute, c’est elle l’étoile, et elle réussit à nous faire croire qu’elle tombe amoureuse pour la première fois. Les intentions sont extrêmement lisibles même assez loin au premier balcon. Le passage le plus poétique est celui où, toute à l’exaltation de ses sentiments naissants après le bal des Capulet, elle danse en pensant être seule dans le jardin, avec Roméo qui danse les mêmes pas en miroir. Lorsqu’elle se rend compte de sa présence, il y a comme un instant magique entre les deux. L’harmonie du couple efface la petite fébrilité technique d’Hugo Marchand sur son manège de double-assemblés.

Audric Bezard

Audric Bezard

Le jeune homme revient plus serein après l’entracte pour nous offrir une confrontation d’anthologie avec Audric Bezard (le rôle de Tybalt sied à merveille au brun ténébreux). On retrouve cet engagement scénique, ce plaisir du jeu et cette puissance physique qui font d’Hugo Marchand plus qu’un prince et qui nous font l’imaginer dans des rôles héroïques à la Spartacus.

Roméo et Juliette-03 avril 2016-3

Le 3ème acte est le royaume de Juliette, et on entre dans la tête et le coeur de la jeune fille avec Dorothée Gilbert qui nous fait vivre toute une palette d’émotions: passion, fragilité, douleur, doute détermination, … J’ai trouvé que le dosage était juste et surtout on oublie la danse pour vivre l’histoire avec elle: on est au bord des larmes lorsqu’elle est confrontée aux fantômes de Mercutio et Tybalt, et on pleure tout court dans le final qui ne m’avait pas semblé si majestueux et si fort lors de la première. D’ailleurs, l’attitude de Dorothée Gilbert et d’Hugo Marchand aux saluts ne trompe pas sur l’intensité de ce qu’ils viennent de vivre. Un couple à ne pas manquer : ils ont encore 3 dates, les 8, 12 et 15 avril avec une nomination à la clé pour Hugo Marchand?

Mots Clés : ,,,,,,,,
Share This