Graines d’Etoiles, un documentaire sur l’Ecole de Danse de l’Opéra

À l’occasion du Tricentenaire de l’Ecole de la Danse de l’Opéra de Paris, nous sommes gâtés par ARTE, avec la diffusion du Gala du Tricentenaire enregistré le 15 avril et également de Graines d’Etoiles, un documentaire en 6 épisodes de 30 minutes environ qui nous permet de découvrir le quotidien des élèves de l’école de Nanterre.

 

Ce documentaire de Françoise Marie est en quelque sorte le chaînon manquant entre deux documentaires diffusés en fin d’année dernière, le Grand Saut, qui suivait les débuts d’apprentis danseurs au Conservatoire régional de Paris, et la Danse à Tout Prix sur la préparation du concours interne de promotion pour de jeunes espoirs du corps de ballet de l’Opéra.

Là où le Grand Saut était filmé du point de vue des enfants et où la Danse à Tout Prix abusait d’une scénarisation de type télé-réalité, Graines d’Etoiles bénéficie d’une réalisation classique, très pédagogique. A moins d’être un initié du Ballet de l’Opéra de Paris, on y apprend pas mal de choses sur les us et les coutumes de l’institution.

On y suit toutes les classes, depuis les plus jeunes de 8-10 ans jusqu’aux élèves de première division prêts à devenir professionnels.
Chacun des 6 épisodes correspond à un des événements qui marquent l’année à l’école: la rentrée, le défilé avec les pros à Garnier, les démonstrations de l’école de danse en décembre, les portes ouvertes de l’école, le spectacle de l’école de danse et la participation à des ballets de la compagnie, le concours d’entrée dans le corps de ballet.
Mes moments préférés: le cours d’adage où la classe de 1ère division apprend l’art compliqué du pas de deux et des portés sous la houlette de Wilfred Romoli, la participation des petits rats à la Bayadère où ils accompagnent l’idole dorée et la danseuse manou et la solidarité entre les générations avec le système des petits pères et petites mères. Autant d’illustrations que la transmission et l’exemplarité sont au cœur du style français fondé sur la tradition orale.
C’est aussi un beau plaidoyer pour l’élitisme dans l’éducation: évidemment, tous n’intégreront pas le corps de ballet, et cela peut sembler un système cruel voire une machine à broyer, mais les élèves interrogés semblent sûrs d’avoir trouver leur voie dans l’univers du spectacle et de la danse.

Graines d’Etoiles est diffusé sur ARTE les dimanche 21 et 28 avril (3 épisodes par après-midi). Le documentaire est également disponible en DVD, avec un bonus sur la sélection à l’entrée de l’école. Par ailleurs, ARTE a mis en ligne sur son compte You Tube une série de petits reportages « De l’élève à l’artiste ».

Le Gala du Tricentenaire est diffusé sur ARTE le dimanche 28 avril à 20h45.

Mots Clés :
Share This